Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Guide des aliments pour un ventre plat

Puisqu’il existe mille façons d’attraper la rétention d’eau, les excès de graisses et les ballonnements, nous avons trié pour vous les aliments effet ventre plat.

Drainer le corps avec les artichauts et les asperges
Chez les femmes, la rétention d’eau est la première cause du ballonnement du ventre. Pour y remédier, la spécialiste de la minceur, Valérie Orsoni propose l’asperge car « L’asperge renferme de l’asparagine, une substance qui stimule l’élimination et lutte contre la rétention d’eau ce qui lui confère ainsi des vertus diurétiques et dépuratives ». De son côté l’artichaut est un véritable draineur hépato-rénal riche en inuline, une variété de sucre qui aide dans la digestion et l’élimination. Parce que ces deux légumes renferment des minéraux et des vitamines, elles doivent être consommées au moins une fois par semaine.

A part cela, la diététicienne-nutritionniste Béatrice Benavent Marco prévient : « Il ne faut pas limiter sa consommation d’eau quand on fait de la rétention. Au contraire, il est recommandé de boire suffisamment, au moins 1,5 litres par jour ». Par ailleurs, le sel favorise la rétention d’eau et il faut éviter d’en consommer avec les conserves, les fromages, les charcuteries et les plats préparés.

Les amandes nous rassasient
Contrairement aux idées reçues, la consommation d’amandes et autres fruits oléagineux est fortement conseillée en période de régime ventre plat. « Les oléagineux ont en outre l’avantage d’apporter de bonnes graisses qui limitent la mise en réserve abdominale tout en jouant un rôle rassasiant », affirme toujours Béatrice Benavent Marco, diététicienne-nutritionniste. Ils ont aussi l’avantage d’apporter beaucoup de protéines sous un faible volume. » Autre avantage, ils sont très riches en protéine et une petite consommation peut compléter les rations journalières.

Réduire le stock de graisses avec le quinoa
De son côté, le quinoa est un bon allié pour ce type de régime « Parce qu’il fait partie des aliments ayant la capacité de ne pas « booster » la sécrétion d’insuline (responsable du stockage des graisses au niveau abdominal) et d’améliorer le transit », selon toujours notre diététicienne-nutritionniste. De plus, le quinoa est très riche protéines (15%), en acides gras polyinsaturés et en micronutriments. Le quinoa se mange cuit, en complément des viandes et poissons ou en salades. Il est raisonnable d’en manger deux fois par semaine.